You're viewing all posts tagged with rock indépendant

Morceau du jour : The Leisure Society, Tearing the Arches Down (2013, album Alone Aboard the Ark)

Parce que The Leisure Society sortait il y a un an, au printemps 2013, son troisième album Alone Aboard the Ark. Parce que depuis le début de la décennie, le groupe a creusé son sillon parmi les amateur de folk rock indépendant. Parce que le groupe a sorti en fin d’année dernière la vidéo d’un troisième extrait de l’album, Tearing the Arches Down.

Morceau du jour : My Best Fiend, Cracking Eggs (2012, album In Ghostlike Fading)

Parce que si le label Warp accueillait lors de sa première décennie d’existence uniquement des représentant de la scène électronique, il accueille des groupes de la scène rock indépendante. Parce que le label sortait en 2012 le premier et unique album à ce jour du groupe britannique My Best Fiend, dont la musique, si elle n’est pas révolutionnaire, offre tout de même un certain plaisir à l’amateur de ce genre.

Morceau du jour : British Sea Power, Carrion (2003, album The Decline of British Sea Power)

Parce que British Sea Power sortait son premier album ironiquement titré The Decline of British Sea Power au printemps 2003. Parce que peu après sortait le single Carrion / Apologies to the Insect Life, double A-side mettant en vedette deux morceau de l’album. Parce que c’est Carrion, morceau le plus pop des deux, qui fut mis en vedette par les programmateurs radio.

Morceau du jour : Fránçois and the Atlas Mountains, La Vérité (2014, album Piano ombre)

Parce que Fránçois and the Atlas Mountains viennent de sortir leur troisième album, et cela enracine le groupe de François Marry dans le paysage pop contemporain. Parce que La Vérité est le premier extrait de ce nouvel album, dans une veine pop qui pourrait bien en faire un tube. Parce que ce nouvel album devrait apporter de nouveaux fidèle à ce groupe attachant.

Morceau du jour : Lo-Fang, Look Away (2014, album Blue Films)

Parce que Matthew Hemerlein s’est lancé dans la musique sous le nom de Lo-Fang. Parce que ce jeune producteur américain vient de sortir son premier album Blue FIlms. Parce que sa musique, si elle possède une base électronique, part dans d’autres directions selon les morceaux. Parce que le premier single Look Away illustre bien cela, le morceau commençant en territoire électronique avant de basculer vers une seconde partie acoustique.

Morceau du jour : The Temper Trap, Sweet Disposition (2008, album Conditions)

Parce que The Temper Trap sortait en 2009 son premier albums Conditions. Parce que leur tout premier disque, qu’on retrouvera plus tard sur ce premier album, est le single Sweet Disposition. Parce qu’on y trouve un morceau de rock indépendant énergique et lyrique, qui annonce les belles choses à venir de la part de ces alors nouveaux venus.

Morceau du jour : David Byrne & St. Vincent, Who (2012, album Love This Giant)

Parce que David Byrne, naguère chanteur des Talking Heads, mène depuis un bon quart de siècle une carrière solo plus discrète que celle qu’il a eu avec le groupe qui l’a rendu célèbre, mais pas moins riche musicalement. Parce que c’est notamment l’occasion pour lui de rencontrer d’autres musiciens pour des collaborations souvent fructueuses. Parce que son dernier album en date Love This Giant est justement une collaboration avec St. Vincent. Parce que ce disque n’a donné lieu qu’à un unique extrait, Who.

Morceau du jour : Foster the People, Coming of Age (2014, album Supermodel)

Parce que Foster the People sort cette semaine son deuxième album Supermodel. Parce que le groupe a mis deux ans à l’enregistrer, après le succès rencontré par son premier album Torches. Parce qu’on retrouve sur ce nouveau disque la pop indé efficace du groupe, comme sur son premier extrait Coming of Age.

Morceau du jour : Franz Ferdinand, Love Illumination (2013, album Right Thoughts, Right Words, Right Action)

Parce que Franz Ferdinand est passé il y a peu par Paris dans le cadre de la tourné destinée à promouvoir leur quatrième album Right Thoughts, Right Words, Right Action sorti l’été dernier. Parce qu’on retrouve sur cet album le groupe énergique qui nous avait séduit avec avec son premier album. Parce que le deuxième extrait de l’album, Love Illumination, est représentatif de ce son.

Morceau du jour : MGMT, Alien Days (2013, album MGMT)

Parce que MGMT a sorti à l’automne dernier son troisième album. Parce que la musique qu’on y trouve est comme d’habitude marquée d’une grande étrangeté. Parce que le morceau d’ouverture et premier extrait Alien Days ne déroge pas à ce style, marque de fabrique du groupe. Parce que la vidéo qui accompagne ce morceau est également à ranger au rayon des bizarreries auxquelles nous a habitué le groupe.