You're viewing all posts tagged with morceaudujour

Morceau du jour : Julia Stone, By the Horns (2012, album By the Horns)

Parce qu’on a d’abord connu Julia Stone aux côtés de son frère Angus, avant que la jeune Australienne ne vole de ses propres ailes discographiques. Parce qu’au printemps 2012, il y a deux ans, elle s’apprêtait à sortir son deuxième album solo, By the Horns. Parce que le morceau titre de l’album en a été extrait, accompagné d’une vidéo étrange et onirique qui accompagne sa musique plaintive à merveille.

Morceau du jour : R.E.M., Stand (1988, album Green)

Parce que R.E.M. sort fin 1988 son sixième album, Green. Parce que ce disque est le premier pour leur nouveau label, la major Warner, que le groupe vient de rejoindre après ses débuts sur le label indépendant I.R.S. qui publia ses cinq premiers albums. Parce que le groupe est alors l’un des fleurons de la scène rock alternative US ; on ne sait pas encore que quelques années plus tard il deviendra l’un des plus gros groupes du monde après un tube mondial en 1991. Parce que pour l’heure, R.E.M. est l’un des groupes majeurs qui passe sur les college radios, mais il est encore peu connu du grand public. Parce que le second extrait de Green, Stand, sort en single début 1989. Parce que ce morceau permet au groupe de décrocher son second top 10 US après The One I Love deux ans plus tôt. Parce que c’est l’un des premiers gros succès du groupe, qui a déjà 6 ans de carrière derrière lui. Parce que ce morceau était classé numéro 6 aux États Unis il y a 25 ans.

Morceau du jour : Lo-Fang, Look Away (2014, album Blue Films)

Parce que Matthew Hemerlein s’est lancé dans la musique sous le nom de Lo-Fang. Parce que ce jeune producteur américain vient de sortir son premier album Blue FIlms. Parce que sa musique, si elle possède une base électronique, part dans d’autres directions selon les morceaux. Parce que le premier single Look Away illustre bien cela, le morceau commençant en territoire électronique avant de basculer vers une seconde partie acoustique.

Morceau du jour : Depeche Mode, People Are People (1984, album Some Great Reward)

Parce que les premières années de la carrière de Depeche Mode voient le groupe sortir quatre albums en quatre ans. Parce que 1984 sera l’année de Some Great Reward, qui sort au mois de septembre cette année-là. Parce que le premier extrait de cet album est sorti six mois plus tôt, en mars. Parce que ce People Are People est une excellent cru pour le groupe : le morceau est excellent et est accompagné d’une vidéo sophistiquée mettant en parallèle les sonorités synthétiques travaillées du groupe et un navire de guerre. Parce que ce morceau devient l’un des grands tubes de la première partie de carrière du groupe et l’un de ses grands classiques. Parce que ce morceau était classé numéro 4 au Royaume Uni il y a 30 ans.

Morceau du jour : Herbie Hancock, Sonrisa (1980, album The Piano)

Parce qu’on célébrait hier l’anniversaire de Herbie Hancock. Parce que celui dont la carrière compte maintenant un bon demi siècle a joué avec les plus grands et continue cette fructueuse carrière qui a connu plusieurs époques. Parce qu’après sa période fusion des années 70, Herbie Hancock  sort un album de piano solo, The Piano, retournant en quelque sorte à ses racines pianistiques. Parce que la première face du disque originel contenant des interprétations de standards tandis que la seconde contenait des compositions originales de Herbie Hancock. Parce que parmi ces morceaux écrit par Hancock figurait Sonrisa, interprété ici quelques décennies plus tard.

Morceau du jour : a-ha, You Are the One (1988, album Stay on These Roads)

Parce que le samedi, c’était le jour du Top 50. Parce que a-ha avait sorti son troisième album Stay on These Roads en 1988. Parce que le groupe est un habitué du classement français depuis ses débuts en 1985. Parce que le troisième extrait de l’album, You Are the One, sort début 1989 et connaît les honneurs du classement comme ses deux prédécesseurs. Parce que depuis cet album, les vidéos du groupe, qui étaient une de ses marques de fabrique, sont devenues d’une certaine banalité ; ici on voit le groupe faire du tourisme à New York, tout simplement. Parce que ce morceau était classé numéro 21 en France il y a 25 ans.

Morceau du jour : Phil Fearon & Galaxy, What Do I Do? (1984, album Phil Fearon & Galaxy)

Parce que le britannique Phil Fearon connut le succès durant les années 80 avec des morceaux pop dansants aux accents funk. Parce que What Do I Do? sort au début de l’année 1984 et devient un succès au printemps de cette année-là. Parce que le morceau sera un classique des clubs cette année-là.

Morceau du jour : Katie Melua, Where Does the Ocean Go? (2013, album Ketevan)

Parce que Katie Melua sortait à l’automne dernier son sixième album Ketevan. Parce que Ketevan est aussi le prénom géorgien de naissance de la chanteuse. Parce qu’on retrouve sur cet album la pop douce qui a fait le succès de Katie Melua depuis ses débuts il y a 10 ans. Parce qu’en début d’année sortait la vidéo de Where Does the Ocean Go?, troisième extrait de l’album.

Morceau du jour : Nena, 99 Luftballons (1983, album Nena)

Parce que le groupe de new-wave allemand Nena sort début 1983 son premier album. Parce que cet album connaît un grand succès cette année en Allemagne de l’Ouest, patrie du groupe, mais un de ses extraits connaît un destin encore plus extraordinaire. Parce que 99 Luftballons, deuxième extrait de l’album, devient, fait rare pour un morceau chanté en allemand, un tube dans toute l’Europe, mais aussi en Océanie et aux États Unis. Parce qu’une version chantée en anglais et intitulée 99 Red Ballons sera un tube de même ampleur au Canada et au Royaume Uni. Parce que si le groupe aura d’autres succès dans les pays germanophone, ce sera son unique tube dans les autres pays.

Morceau du jour : Timber Timbre, Hot Dreams (2014, album Hot Dreams)

Parce que les Canadiens de Timber Timbre viennent de sortir leur nouvel album Hot Dreams. Parce qu’on y retrouve la musique folk rock du groupe, toujours aussi sublime, écrin pour la voix de velours du chanteur Taylor Kirk. Parce que le morceau titre est le premier extrait.