Morceau du jour : Bruce Springsteen, 4th of July, Asbury Park (Sandy) (1973, album The Wild, the Innocent & the E Street Shuffle)

Parce que c’est aujourd’hui le 4 juillet, la Fête Nationale américaine, c’est l’occasion d’écouter l’un des très grands musiciens que nous a donné ce pays, celui que l’on surnomme le Boss, Bruce Springsteen. Parce que ce dernier joue ce soir à Paris dans le cadre de son Wrecking Ball Tour. Parce que sur son deuxième album, Bruce Springsteen sortait cette belle ballade qui est devenue l’un des grands morceaux de son répertoire. Parce que cette chanson narre une histoire d’amour dans le New Jersey, sur les terres natales de Springsteen, un 4 juillet de la fin des années 60 ou du début des années 70. Parce que la version présentée ici permet de retrouver le regretté Danny Federici à l’accordéon, qui accompagna Springsteen pendant 40 ans avant de disparaitre d’un mélanome en 2008. Parce que la fin de cette vidéo est une jolie séquence rendant hommage à ce musicien trop tôt disparu.

Notes

  1. vincentguerin a publié ce billet